Pavillon des Indes

Commandé par le Prince de Galles pour l’exposition universelle de 1878, le Pavillon des Indes a été remonté en 1882 par le Prince Stirbey dans le parc de son château de Bécon pour servir de résidence d’artiste pour l’une de ses filles. L’édifice est aujourd’hui propriété de la ville de Courbevoie et a fait l’objet d’une restauration complète en 2013.

Nous sommes intervenus sur les bulbes que nous avons entièrement redorés à la feuille d’or, mais aussi sur l’ensemble des parements en bois et toile tendue, tant intérieurs qu’extérieurs, qui ont été remis en peinture selon une palette chromatique identifiée par des sondages.

Pour mener à bien ces travaux de peinture, nous avons formulé une peinture à base d’huile de lin, de noix, de baryte et d’oxyde de fer rouge tant pour assurer la pérennité qu’une cohérence historique du bâtiment.

À cela s’ajoutent divers travaux tels que la restauration de carreaux de faïence, la dorure de la serrurerie intérieure, et la reconstitution d’après mécanismes anciens des stores intérieurs et extérieurs ainsi que des rideaux.

 

Année 2013
Lieu Courbevoie, Hauts-de-Seine
Maîtrise d'ouvrage Ville de Courbevoie
Maîtrise d'oeuvre Frédéric Didier ACMH, 2BDM Architecture et Patrimoine, Paris
Protection Monument Historique